Maison de l'emploi de Paris

Agir ensemble pour l'emploi

Plateforme d'appui aux commerces physiques de biens culturels à Paris

 

​Les commerces physiques de biens culturels (libraires, disquaires, commerçants spécialisés dans la vente de vidéos, DVD) se situent au carrefour de deux tendances lourdes qui impactent leur modèle économique : 

  • La révolution numérique avec la dématérialisation, l’apparition de nouveaux supports de diffusion des contenus culturels, le développement du e-commerce et l’évolution des comportements d’achat et des pratiques de consommation. Les biens culturels physiques ont été les premiers impactés par le développement du e-commerce et forment le deuxième marché du e-commerce, après le tourisme.
  • Les mutations du commerce en général avec la redéfinition des caractéristiques de l’appareil commercial depuis la fonction logistique d’acheminement des produits jusqu’aux consommateurs, les nouvelles compétences associées à l’exercice du métier de commerçant et  l’orientation vers une logique de service, adaptée aux évolutions du comportement du consommateur.

En 2011, Paris comptait 1302 locaux de commerces et services commerciaux de biens culturels. 69 % étaient des libraires et 9 %, des magasins de vente de disques et cassettes audio. 

Or, entre 2007 et 2011, 69 librairies parisiennes avaient cessé leur activité ou changé de destination. Et les magasins de vente de disques, de cassettes audio, de cassettes vidéo, avaient connu une baisse supérieure à - 5 % en moyenne annuelle.

Les magasins de vente de jeux vidéo étaient, quant à eux, en augmentation.