Maison de l'emploi de Paris

Agir ensemble pour l'emploi

Le commerce de biens culturels à l'heure d'Internet et de la dématérialisation

Commerces de biens culturels

Le numéro d'octobre d'Insee Première présente l'évolution des ventes de biens culturels (livres, musique, vidéo, presse) de 1996 à 2011.

Sur le marché de la musique et de la vidéo, le phénomène marquant de ces quinze dernières années est le recul des ventes des produits physiques et l’essor des ventes des produits dématérialisés.

Entre 1996 et 2011, on assiste à une baisse de la part de marché du commerce spécialisé de musique et de vidéo qui s’est réduite de moitié, passant de 40 à 20 %, au contraire des grandes surfaces alimentaires dont les ventes augmentent de 32 à 42 % et de la vente à distance (19 à 28 %).

Pour autant, les ventes de produits dématérialisés pèsent encore peu dans le marché global (environ 20% en 2011), ce qui ne compense pas le recul de l'ensemble des ventes des produits musicaux (moins 27% entre 2007 et 2011). L’érosion du marché s’explique à la fois par le téléchargement illégal et par l’accès à des sites gratuits sur lesquels la musique s’écoute en streaming.

En 2011, la vente au détail de biens culturels représente un marché de 8 milliards d’euros dont 1,9 milliard pour la musique et la vidéo (près de 24 %). 72 % des ventes de musique et vidéo sont encore effectuées en magasin.