Maison de l'emploi de Paris

Agir ensemble pour l'emploi

Le Service de remplacement pour les libraires se développe !

Commerces de biens culturels

En novembre 2014, la Maison de l'emploi de Paris prenait ses premiers contacts avec des gérants de librairies parisiennes indépendantes pour savoir si faire appel à une personne qualifiée qui viendrait leur apporter un appui, voire les remplacerait en tant que de besoin, les intéresserait.

Un an plus tard, 10 libraires parisiens font appel, quelques journées par mois, à une vendeuse - collaboratrice remplaçante recrutée en mai 2015 par le groupement d'employeurs, Paris Mix Group'Emploi. 

Les librairies, A Livr'ouvert, La Cédille, L'Herbe Rouge ont d'abord été rejointes par La Lucarne, L'Oeil au vert, Matière Grise puis par L'Atelier 9, Les Buveurs d'encre, Longtemps et les Oiseaux rares.

L'engagement de quelques libraires pour pouvoir créer le Service de remplacement 

        "J'ai été un des premiers à être contacté par la Maison de l'emploi de Paris. J'ai été intéressé tout de suite parce que je souhaitais prendre un congé paternité. Je voulais que cela se mette en place très vite. Nous étions quelques libraires. Nous avons compris qu’il fallait nous engager pour que le Service de remplacement puisse être créé et que cela déciderait d'autres libraires à nous rejoindre. Au début, on s’interrogeait sur la viabilité. Aujourd'hui, nous sommes persuadés que le système est en place, que le projet est viable."


Des libraires, acteurs du bon fonctionnement du Service de remplacement     

 

 "Nous, libraires, on a compris qu’on ne devait pas être simplement utilisateurs du Service, mais que nous formons un collectif de libraires. Lorsque nos demandes    de jours de remplacement ou d'appui se chevauchent, nous échangeons pour libérer des dates et en préempter d'autres."

  

  "Nous savons que pour fidéliser la vendeuse - collaboratrice remplaçante, il faut lui construire du temps de travail, au-delà de nos contraintes et de l'ajustement  du planning."  

 

"Nous avons intérêt à ce que la vendeuse - collaboratrice remplaçante vienne régulièrement pour qu'elle se familiarise avec la librairie, nous avons intérêt à lui construire du temps de travail et nous nous engageons à faire travailler la personne régulièrement."

La mise en place de réunions entre libraires pour réguler le fonctionnement du Service de remplacement

La Maison de l'emploi de Paris a mis en place des réunions entre libraires, co-animées avec le groupement d'employeurs, Paris Mix Group'Emploi, pour réguler le fonctionnement du Service de remplacement. En 2015, deux réunions ont été organisées. Une première réunion s'est déroulée au printemps, à deux mois de création du Service de remplacement pour fédérer les libraires autour de ce projet, anticiper le chevauchement potentiel de besoins d'appui à la période des fêtes de fin d'année et réguler le planning partagé. Une seconde réunion s'est déroulée fin octobre pour permettre aux "anciens" et aux nouveaux adhérents de se rencontrer et anticiper le développement du Service de remplacement en 2016. Ces réunions se déroulent dans la librairie d'un des libraires adhérents au Service de remplacement pour permettre aux autres de découvrir la librairie d'un confrère.